Zététique – Henri Broch sur le paranormal, le rationalisme, la connaissance de cause

CorteX - Henri BrochHenri Broch aborde ici le support « paranormal », les mystères en suspend, quelques effets rhétoriques et la « connaissance de cause »

 

  • Quel est l’intérêt d’utiliser les phénomènes paranormaux pour développer esprit critique, démarche scientifique et autodéfense intellectuelle ?

Le professeur Broch répond que tous les matériaux au fond sont possibles, et que la motivation de l’enseignant est primordiale.

(attention, dans la 2ème moitié, il y a un décalage de son auquel nous remédierons sous peu)

 

  • Y a-t-il encore des mystères en suspend ?

Henri Broch raconte l’extraordinarité des piles de Bagdad.

 

  • Rhétorique, effet bof, expérience personnelle

Où l’on discute de l’effet bof, du rapport à l’expérience personnelle et des rhétoriques trompeuses. Le professeur Broch prend l’exemple des barreurs de feu, et cite l’expérience de Jacques Poustis.

 

  • Béquille psychologique, connaissance de cause et zététique non prescriptive

Que répondre au sophisme du pragmatisme (« autant le faire, ça ne me coûte pas grand chose et je ne risque rien« ) ? On n’a pas le droit de retirer la béquille psychologique de quelqu’un.

 

  • Naît-on rationaliste ? Non, on nait crédule.

Henri Broch en profite pour raconter ses débuts en archéologie, en particulier sur la pyramide de Falicon, et pour balayer les origines de l’emploi du mot zététique dans son lexique.

 

Retourner à Enseigner la zététique – Conseils du professeur Broch aux enseignants

http://www.dailymotion.com/video/xgq7de_cortex-enseigner-la-zetetique-rhetorique-effet-bof_tech