Cours d’esprit critique à l’INSA de Lyon – « Je doute donc je pense »

Ce sont nos amis, mais ils sont discrets. Carine Goutaland, docteur ès lettres, secondée de quelques-uns de ses collègues dont le célèbre Stanislas Antczak assurent depuis quelquesCorteX_Stan_Antczak temps un cours à l’école d’ingénieurs INSA de Lyon intitulé
« Je doute donc je pense » : de l’importance de l’esprit critique (science, paranormal, manipulation)
Certes, il s’agit d’un cours pour le 1er cycle, non public. Cependant, si vous êtes enseignant-e, et souhaitez assister à une séance, écrivez-leur : carine.goutaland [at] insa-lyon.fr
Ci-dessous, les objectifs et les contenus.

 

 


OBJECTIFS : À partir d’une réflexion sur les pseudosciences (zététique, du grec zetein, « chercher »), il s’agit de sensibiliser les étudiants à la nécessité d’une démarche critique pour aborder la mise en discours et l’utilisation (médiatique, politique, etc.) du savoir scientifique.

L’objectif est d’élaborer une réflexion transdisciplinaire, mettant en œuvre à la fois les sciences pour l’ingénieur et les sciences humaines, sur l’apprentissage du doute dans un cursus scientifique.

COMPÉTENCES DÉVELOPPÉES :

  1. Appréhender un problème dans sa complexité (l’objet d’étude – les phénomènes paranormaux – exige par sa nature même une approche scientifique intégrant des perspectives sociologique, psychologique, linguistique mais aussi politique, économique, etc.)
  2. Conduire une démarche scientifique (critique et élaboration d’un protocole expérimental)
  3. Appliquer des méthodes d’investigation scientifique à un champ d’étude original
  4. Analyser un discours et une image de façon pertinente, comprendre et élaborer des stratégies argumentatives
  5. Travailler en équipe (projet de fin de semestre)
  6. Savoir communiquer (présentation orale, exercices d’argumentation…)
  7. Critiquer son propre travail de façon constructive (retour sur expérience lors de la soutenance de projet)

PROGRAMME :

  • Savoir douter : Principes et démarches de la zététique ; enjeux idéologiques, politiques et philosophiques du développement de l’esprit critique
  • Science et incertitude : méthodologie expérimentale ; hasard et statistiques ; le paradoxe de l’observation scientifique : incertitudes liées à la mesure et à l’interprétation de la mesure (théorie + réalisation d’expériences)
  • Rhétorique et argumentation – techniques de persuasion ; la manipulation à travers la communication verbale et non verbale, la manipulation par l’image

Les étudiants seront évalués par un travail écrit (analyse critique d’un document : stratégies de discours + critique d’un résultat d’expérience) et par un travail oral (projet collectif : production d’un protocole expérimental appliqué, activité interactive sur un sujet imposé, donnant lieu à une soutenance)

BIBLIOGRAPHIE : ARISTOTE, La RhétoriqueBOT L., Philosophie des sciences de la matière, Paris, L’Harmattan, 2007BROCH H., Le Paranormal. Ses Documents, ses Hommes, ses Méthodes, Paris, Le Seuil, collection Science Ouverte, 1985CHARPAK G. et BROCH H., Devenez sorciers, devenez savants, Odile Jacob, 2002

SUPPORTS PEDAGOGIQUES :

Alternance de cours théoriques, de cas pratiques (présentés par un binôme d’enseignants Humanités/SPI) et de suivi de projets personnels (soutenances) – Polycopiés

EQUIPE ENSEIGNANTE :

Carine GOUTALAND (PRAG Lettres, Humanités) – Philippe BOUSQUET (PRAG Lettres, Humanités) – Julie LECLERE (PRAG Lettres, Humanités) – Damien FABREGUE (MCF, SGM) – Stanislas ANTCZAK (intervenant expert extérieur, professeur de Physique au lycée d’Oullins, ex-président de l’Observatoire zététique)

Répartition du temps pédagogique :
Cours, conférences, … 22 h Total face à face : 30h
Participation active : TPs, débats, enquêtes, …

8 h

Travail personnel 12 h Maxi : 12h

 

Mode d’évaluation
Évaluation écrite OUI
Autre mode d’évaluation : rapport, soutenance, production … OUI