De nouvelles pousses au CorteX

CorteX_Club_des_5Petit à petit, le CorteX s’agrandit. En ce début d’été, deux nouvelles personnes ont fait le pari fou de rejoindre nos rangs, et, plus grave encore : une a carrément décidé de REvenir. D’autres nous ont sur le dos le temps d’un stage. Présentations.

CorteX_gwladys-demazureGwladys Demazure a rejoint avec brio l’équipe santé du CorteX, en co-animant le stage pour doctorant·es “La santé du thésard” aux côtés d’Albin Guillaud en 2017, et en réalisant avec Richard Monvoisin une solide ébauche d’analyse critique de la sophrologie caycédienne – qu’elle a exposée lors d’une conférence chez nos ami·es de l’Observatoire Zététique, à Chambéry. Son expertise en psychologie clinique, plus particulièrement auprès des mineur·es étrangèr·es isolé·es, couplée à ses interrogations circonspectes sur l’héritage psychanalytique et plus généralement sur la santé mentale, sauront lui bénéficier pour sa thèse intitulée “Établissement d’un protocole de prise en charge thérapeutique pour les mineurs isolés étrangers présentant des symptômes d’états de stress post traumatiques et/ou de troubles associés” au Laboratoire interuniversitaire de Psychologie/Personnalité, Cognition, Changement social.

CorteX_alexandre-changenetAlexandre Changenet a travaillé l’année passée aux côtés de Guillemette Reviron, co-gérant un certain nombre d’interventions sur la pensée critique en milieu scolaire aux alentours de Montpellier. Ce doctorant en écologie forestière et statistique s’est particulièrement penché sur l’agriculture biodynamique et plus généralement sur l’analyse des fondements et des pratiques de méthodes de travail de la terre. Alexandre sera installé dans le bordelais à partir de septembre 2017 pour mener à bien sa thèse intitulée “Évaluation écologique et économique de la méditerrannéisation des forêts en France” à l’Institut national de la recherche agronomique.

CorteX_Julien_Peccoud_standJulien Peccoud avait déjà fort mouillé la chemise pour nous – et continue à le faire sur la théorie de l’évolution avec Richard Monvoisin. Il s’était mis en disponibilité l’année dernière, œuvrant sur les logiciels libres, le décentrage et la dégooglisation d’Internet, et développant les outils entre autres de Rézine, “un internet qui envoie du bois”. Il continuait tout de même à gérer l’informatique de notre collectif, en cachette. Las ! On lui manque trop ! C’est un come back ravigotant ! Il est plus déterminé que jamais à enrichir nos contenus sur le numérique, l’intelligent design et autres joyeusetés.

Et puis ont sué le burnous sous notre houlette de vaillants “stagiaires” !

Jérémy Fernandes Mollin

Le premier d’entre eux, qui a le mérite d’avoir enduré Richard Monvoisin comme directeur deux années d’affilée, est l’opiniâtre Jérémy Fernandes Mollien. Il soutiendra en septembre son mémoire de Master 2 de sciences politiques sur les mouvements syncrétistes païens.

 

 

Hermione Granger

 

Quant à Averil Huck, elle a fait son stage de L3 philosophie au CorteX avec Richard, et a produit un conséquent travail sur les arguments moraux des mouvements anti-avortement.

 

 

CorteX_nicolas-gerard

Enfin, la toute fraîche unité d’enseignement Santé & autodéfense intellectuelle draine au CorteX des sollicitations pour des stages. Cet été, Chloé Micetta a plongé dans la création d’une méthodologie d’analyse critique des sites internet commercialisant des produits de santé. Nicolas Gérard quant à lui s’est intéressé au kinésio-taping (ces bandes adhésives roses et bleus) et à l’analyse d’études présentant des protocoles testant l’efficacité de ces bandes sur certains paramètres de santé ou de performance sportive.