Les animaux dénaturés, de Vercors

cortex_animaux_denatures Découverte remarquable que m’a fait faire l’ami biologiste Cyrille Barrette : un conte philosophique, sous la forme d’un procès « anthropologique » digne de la controverse de Valladolid, avec tous les dilemmes moraux possibles gravitant autour du leitmotiv central de l’ouvrage, que je vous livre sans en déflorer le contenu : y a-t-il une définition de la nature de l’Humain ?

Je ne connaissais de Vercors (pseudonyme de résistant de Jean Bruller) que Le silence de la mer, souvenir vague de mon adolescence. Mais cet ouvrage, « les animaux dénaturés » est un incontournable de la réflexion critique. Il aurait pu être écrit aujourd’hui, tant les questions posées sont solides, épaisses, coriaces. Tout y passe, des origines communes aux simiens, de la différenciation psychologique, physiologique, anthropologique, métaphysique : Vercors fait montre d’une maîtrise rare des enjeux de la théorie de la sélection naturelle de Darwin qu’on trouve chez bien peu de nos contemporains, alors que lui traite de ça en 1952.

cortex_vercors
Jean Bruller, alias Vercors

Ayant lu le livre annoté de Cyrille, j’ai eu le plaisir de découvrir ses coups de cœur et ses quelques bémols, rares – et pourtant, Cyrille a passé sa vie à l’étude comparée des mammifères. Je me suis retrouvé en lisant l’histoire de ce roman-procès un peu comme devant le film de Stanley Kramer Inherit the wind (le procès du singe) (1960), avec Spencer Tracy, ce qui me reste de cheveux balayé par le souffle violent de l’histoire des sciences biologiques.

Une phrase m’a marquée, page 130 de l’édition de poche, valable aussi bien pour les camarades qui bossent sur l’éthique animale que sur l’éthique extraterrestre ou sur l’Intelligence artificielle :

[Entre humains et non humains,] où fera-t-on passer la limite ? Où les plus forts le voudront. 

De petites perles chez Quae

CorteX_Quae_champignonsJ’avais déjà lu aux éditions Quae l’excellent livre de Guillaume Lecointre « Les sciences face aux créationnismes, ré-expliciter le contrat méthodologique des chercheurs » (2011). Puis je suis tombé sur « Tous les champignons portent-ils un chapeau ? », que j’ai trouvé remarquable de clarté, de précision et de simplicité. Quae m’a fait le plaisir d’envoyer au CORTECS trois autres exemplaires, que je présente ici.

Le premier s’appelle « Mais que fait donc ce gendarme dans mon jardin ?  ». Féru de petites bêtes, j’ai trouvé maints détails que je ne connaissais pas. Regret minime : les jeux de mots et calembours de l’auteur sont un peu poussifs (et pourtant je suis bon public). Mais au fond, qu’importe !

Le deuxième, bien plus technique, est « Flores protectrices pour la conservation des aliments ».J’avoue mon incompétence dans le domaine, hormis quelques lacto-fermentations et quelques bières maisons à mon actif. C’est donc avec l’œil d’un néophyte que j’ai plongé dans cette biochimie. Et c’est riche, dense, et… technique. Je demanderai l’avis de plus experts que moi, comme Julien Peccoud.

Enfin, le dernier livre de G. Lecointre « L’évolution, question d’actualité ? ». Là, Julien me l’a déjà pris, et je l’imagine déjà en train de le déguster au coin du feu. Je lui laisse la place ici pour faire des retours.

Les éditions Quae publient vite, bien, et ont déjà un grand choix.  Quelques ouvrages sont même en téléchargement libre.

Richard Monvoisin


CorteX_Quae_Lecointre2L’Évolution, question d’actualité ? (2014).
G. Lecointre

Cet ouvrage propose une découverte inédite et ­passionnante de l’évolution du vivant où questions de société et d’actualité se mêlent aux dernières découvertes scientifiques. L’humain a-t-il inventé l’évolution ? La sexualité a-t-elle accéléré l’évolution ? Qu’est-ce qui est le mieux pour ­l’évolution : la ­fidélité dans le couple ou l’infidélité ? Etre parent, cela s’apprend-il ? Un monde sans violence est-il viable ? La technologie est-elle le propre de l’humain ? Guillaume Lecointre spécialiste des ­questions d’évolution au muséum national d’histoire naturelle entraîne le lecteur dans une ­aventure biologique surprenante au cœur de ­l’actualité et aux confins des ­temps.

Ce petit ouvrage de 107 pages est vraiment à conseiller comme porte d’entrée si on s’intéresse aux sciences de l’évolution et si on veut s’équiper un minimum face aux objections créationnistes. Le livre ne nécessite pas un ordre de lecture et on peut l’ouvrir où l’on veut, prendre une des 80 questions traitées, sachant que chacune est développée en maximum 2 pages. C’est un condensé de « pastilles » sur l’évolution. Certaines sont présentées ci-dessus mais voici celles qui m’ont le plus fait réagir (en bien !) :
– Faut-il mourir pour vivre ? Évoluer pour ne pas mourir ?
– La société est-elle un super-organisme ?
– Un monde sans violence est-il viable ?
– Les champignons nous survivront-ils ?
– L’évolution est-elle désolante ?
– L’évolution peut-elle être moche ?

Julien PECCOUD


CorteX_Quae_champignonsF. Martin, Tous les champignons portent-ils un chapeau ? 90 clés pour comprendre les champignons

22 euros.

Quels mystères, quelles ressources encore inexploitées cachent les champignons­ ? Un ouvrage original qui explique le fonctionnement complexe des champignons et dévoile leurs surprenantes vertus, les dégâts causés et leur omniprésence dans notre vie quotidienne. Les champignons sont en effet utilisés en agroalimentaire, en médecine mais aussi pour l’agriculture et l’environnement.


CorteX_Quae_gendarmeP. Leraut, Mais que fait donc ce gendarme dans mon jardin ? 100 clés pour comprendre les petites bêtes du jardin

Que font toutes ces petites bêtes qui courent, rampent, fouissent et volent dans mon jardin ? Sont-elles nuisibles ou utiles ? D’où viennent-elles et que trament-elles parmi nos légumes et nos fleurs dès qu’on a le dos tourné ? Faut-il les détruire ou les attirer ? 100 questions-réponses aussi pertinentes que divertissantes pour tous ceux – simples jardiniers, horticulteurs ou naturalistes – qui aiment observer, connaître et comprendre ce petit peuple du jardin et du potager. Plus d’une centaine d’espèces dont les escargots, limaces, mille-pattes, vers, araignées, papillons ou frelons y sont décrites avec humour et poésie…

 


CorteX_Quae_conservationS. Christieans, M. Zagorec, Flores protectrices pour la conservation des aliments

Édition 2013 Synthèse bibliographique consacrée à l’évaluation de flores protectrices pour améliorer la qualité microbiologique des aliments, cet ouvrage recense les espèces bactériennes et les mécanismes mis en jeu pour lutter contre les flores indésirables, principalement pathogènes. Les critères requis pour la sélection de flores protectrices efficaces ainsi que des exemples dans les principales filières alimentaires sont présentés. Public : chercheurs, enseignants et professionnels des filières agroalimentaires.

 


CorteX_Quae_Lecointre1Guillaume Lecointre, Les sciences face aux créationnismes, Ré-expliciter le contrat méthodologique des chercheurs (2011).

L’auteur examine les stratégies des discours pseudo-scientifiques, des créationnismes négationnistes aux créationnismes philosophiques qui sollicitent la communauté scientifique pour qu’elle participe à une « quête de sens ». À travers la théorie de l’évolution et son appropriation par le public, l’ouvrage pose la question des critères de scientificité.

Exercice – Analyse du texte "Le panda est une création tout à fait étrange", de R. Meinnachbach

Cet exercice faisait partie de l’examen de l’UE Zététique & autodéfense intellectuelle,  posé par Richard Monvoisin en mai 2014 aux étudiants de  niveau Licence de l’Université de Grenoble.

Analyse de texte

AB26958

Faites une analyse critique zététique du texte suivant :

« Le panda est une création tout à fait étrange, et inadaptée à son milieu : il ne sait manger que des feuilles de bambou, alors que son estomac est fait pour manger de la viande ; cela ne lui donne que très peu d’énergie pour se déplacer ou même copuler. Certains disent que ce fossile vivant est le chaînon manquant des ours, mais aucun fossile n’a jamais été découvert. Les évolutionnistes disent que sa seule stratégie fut de développer sa couleur pour mieux plaire à son partenaire sexuel, mais cette lecture est glaciale, comme l’est l’évolutionnisme qui est une sorte de religion ayant pour prophète Charles Darwin. En regardant les caractéristiques du panda, il est impossible que cette créature soit le fruit du hasard, car s’il avait fallu évaluer la probabilité de son apparition par hasard, celle-ci aurait été immensément faible. De même qu’une montre trouvée dans le désert ne s’explique pas par hasard et implique un horloger qui l’a fabriquée, de même il est certain que, Dieu ou pas, une volonté immanente a créé cet être improbable. Cela démontre qu’il y a une essence, une nature de chaque espèce, de même qu’il y a des natures délinquantes et d’autres non chez les Humains, ainsi qu’une nature féminine et une nature masculine, comme le montre l’instinct guerrier chez les Hommes et l’instinct maternel chez les Femmes ».

R Meinnachbach, Für eine erfolgreiche intellektuellen Betrug in der Frage der panda, Oxbridge Ed. 1974, pp. 274-275.

Le corrigé est ici.

alt

Biologie, évolution, créationnisme : matériel vidéo de Joël Peerboom

Joël Peerboom a incrusté dans le fil de sa pièce de théâtre sept documents vidéo.

Dans l’ordre :

1. Extrait du reportage d’Anne Schiffmann, Au quotidien, RTBF, sur la perception de la théorie de l’évolution dans les écoles en Belgique. Sont utilisées les trois premières minutes.

Télécharger ici.

2. Extrait N°1 de l’enquête de Gorian Delpâture, Questions à la une, RTBF :  « Le créationnisme : un danger pour nos écoles« , de 14’42 à 15’45. On y voit l’enseignement de l’atlernative créationniste en milieu scolaire en Belgique, suite à la demande d’un prêtre protestant, puis la réaction de C. Dupont, Ministre de l’Enseignement Obligatoire de la Communauté Française.

Télécharger ici.

3. Extrait N°2 de l’enquête de Gorian Delpâture :  « Le créationnisme : un danger pour nos écoles« , (cf.précéd.) de 16’48 à 17’32, montrant l’avis erroné d’un professeur de religion sur le darwinisme et la réaction du ministre C. Dupont.

Télécharger ici.

4. Extrait N°3 de l’enquête de Gorian Delpâture :  « Le créationnisme : un danger pour nos écoles« , (cf.précéd.) de 11’48 à 12’34 montrant des morceaux choisis du rapport du Conseil de l’Europe.

Télécharger ici.

5. Extrait N°4 de l’enquête de Gorian Delpâture : « Le créationnisme : un danger pour nos écoles« , (cf.précéd.), de 18’31 à 20’09, montrant un élève musulman étudiant la biologie pour l’examen, mais qui ne croit pas à l’évolution. Réaction de l’inspecteur des cours de religion musulmane pour la Communauté Française de Belgique.

Télécharger ici.

6. Triple extrait de l’interview de Guillaume Lecointre dans « Darwin aujourd’hui », du magazine Effervesciences (CINAPS TV & CNRS Image), de 16’48 à 20’06 puis 20’50 à 22’29 et enfin 23’36 à 26’10 (7 mn 31 s). G. Lecointre y explique le créationnisme, la différence entre savoir et croire, et le contour des sciences.

 

 

 

Télécharger ici, ici et . (Attention ! Nous avons quelques problèmes d’encodage avec 6a et 6b Nous y remédierons dès que nous le pourrons)

7. Extrait du film « Evolution, les pièces d’un puzzle« , de Lionel Daneau et Michèle Antoine (Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique et Triangle 7), de 1’10 à 3’32, portant sur le Pikaïa gracilens et un Anomalocaris sp..

Télécharger ici.

 
En espérant que vue la portée pédagogique de ces séquences, personne ne vienne réclamer un quelconque droit – mais s’il y a problème, évidemment nous retirerons ces ressources.
 
Pour retourner au mémoire de Joël Peerboom, cliquez ici.
RM