Esprit critique es-tu là ?

La page dédiée aux ressources complémentaires pour le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique ».

CorteX_couteau_suisse_critiquePrésentation du livret :

Un outillage critique est nécessaire aussi bien pour analyser l’information ou distinguer les contenus scientifiques de contenus pseudoscientifiques que pour trier les thérapies, déceler les mensonges à visée commerciale ou de propagande, ou prévenir l’intrusion dans la méthode scientifique d’idéologies comme le racisme, le créationnisme ou l’Intelligent Design…

L’outillage présenté par ce livret sera utile à l’étudiant, à l’enseignant ou au chercheur, mais aussi à tous ceux qui souhaitent pouvoir se faire des opinions en toute connaissance de cause en se méfiant des mésusages médiatiques de la science.

Les « ateliers » d’esprit critique détaillés dans cet ouvrage ont été conçus et testés avec soin pour permettre de se frotter à l’analyse critique de façon concrète et amusante, mais aussi réellement constructive, en utilisant des supports ludiques, simples et motivants.

Faire une expérience pour arrêter son coeur ou une lévitation en groupe, pratiquer la télékinésie et la torsion des métaux ou analyser des vidéos de fantômes, tester des pouvoirs extraordinaires ou d’autres phénomènes réputés «paranormaux» est en effet un excellent moyen pour mettre en oeuvre la démarche scientifique, aiguiser son esprit critique et tenter ainsi de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Thème 1

Atelier 1 – Catalepsie et paralysie

Voici deux vidéos qui présentent une expérience de catalepsie accompagnée d’un discours ambigüe sur la nature du phénomène.

Montage de passages TV de Franck SYX

 
Un deuxième exemple de catalepsie présentée comme un état de la transe hypnotique durant un stage d’hypnose. Voir ici
 
Vidéo d’une catalepsie sans hypnose, pendant une conférence de l’Observatoire zététique.

 

Atelier 2 – Lévitation en groupe

Pour avoir une idée de l’expérience à réaliser :

Une description de cette expérience :

– John Fisher, La magie du corps, éditions Magix Unlimited, 1995, p.160-162.

Atelier 3 – Insensibilité à la douleur

 

Mise en oeuvre de l’atelier « insensibilité à la douleur » en atelier zététique

Voici quelques exemples vidéos de l’effet Pepper’s ghost :

D’autres exemples vidéo et leurs explications :

Candle Illusion

Pepper’s ghost demo

 

Atelier 4 – Arrêter son coeur

la soiree de l etrange

Montage vidéo à télecharger (sur demande) de l’émission La soirée de l’étrange du 25 avril 2008. Le mentaliste Guy Bavli « arrête son cœur en direct »…

Vidéo de l’émission Phenomenon (USA) : Guy Bavli « stoppe son coeur » (en anglais)

Atelier 5 – Tester ses pouvoirs pour trouver de l’eau

On pourra consulter la description détaillée de cette séquence, réalisée par Stanislas Antczak et Florent Tournus sur le site de l’Observatoire Zététique :

Télécharger


Thème 2

Atelier 6 – Les pouvoirs de l’esprit…logique

Atelier 7 – Comment devenir un vrai génie ?

Les techniques permettant de mémoriser une liste de mots sont décrites de façon très complète dans l’ouvrage de John Fisher :

– John Fisher, La magie du corps, éditions Magix Unlimited, 1995, p.88-97.

Pour illustrer cette technique :

« Hypermnésie » dans 30 histoires extraordinaires – TF1

 

Atelier 8 – Torsion du métal

Une vidéo de Uri Geller en train de tordre une cuillère sur un plateau de télévision :

Et James Randi, qui reproduit le même effet en révélant la technique utilisée :

Un autre exemple de torsion du métal :

Un œil averti saura repérer les manipulations…

On pourra aussi consulter l’excellent livre de Gérard Majax :

– Gérard Majax, Les faiseurs de miracles, éditions Michel Lafon, 1992, p. 253-256.

Atelier 9 – Télékinésie

La paille magnétisée

Mise en oeuvre de l’atelier « Télékinésie » en atelier zététique

https://www.youtube.com/watch?v=e735IagA9IA

Vidéo d’un tour de magie similaire, de Criss Angel (en anglais)

Pas besoin d’une autre paille, les doigts suffisent et produisent un effet encore plus étrange.

La Psi Wheel ou roue psychique

Démonstration de la psiwheels par Nicolas Vivant

Vidéo : « La pseudo-télékinésie expliquée ».

Montage d’une émission présentant les pouvoirs extraordinaires de Guy Bavli. Cette séquence conclut sur l’authenticité de ses pouvoirs de télékinésie sans aucun regard critique (tous les expériences sont pourtant réalisables avec de simples tours de prestidigitation.)

Autres ressources :

– Vidéos (en anglais) des psiwheels et son explication complète: http://www.scienceofscams.com/index.php

– Vidéo de la psiwheel sous verre et la réproduction du phénomène par Nicolas Vivant sans prétendus pouvoirs.

– Vidéo d’une autre technique de la psiwheel sous verre et le trucage.

– Henri Broch, Le secret des sorciers, éditions Milan, 2009

Atelier 10 – Tester la perception extra-sensorielle

PrOZstat

PrOZstat est un programme qui utilise l’outil statistique pour permettre de répondre à différentes questions lors de l’analyse de données expérimentales.

Il s’agit d’interpréter des résultats d’expériences types, en les confrontant aux résultats attendus par le hasard pour être en mesure de savoir si ces résultats sont extraordinaires ou simplement conformes au hasard :

– Logiciel Géogébra

Pour le test avec les cartes de Zener :

– Tests d’E.S.P. en ligne : http://www.charlatans.info/test-cartes-zener.php

Une vidéo sur les tests menés par Joseph Banks Rhine, à l’Université de Duke dans les années 30-40.


Thème 3

Atelier 11 – Illusions et paréidolies

Illusions d’optique

Quelques illusions spectaculaires pour illustrer la facette « un témoignage n’est pas une preuve ».

– L’illusion de l’échiquier de Edward H. Adelson :

CorteX illusion Adelson

En observant les cases A et B, on peut constater qu’elles n’ont pas la même couleur (A plus foncée que B). Or ces deux cases sont strictement de la même couleur. A imprimer, découper, et surperposer pour vérifier !

– L’illusion suivante est bluffante : que voyez-vous ?

CorteX illusion lac montagne

Des montagnes et un lac ? Pourtant, pas la moindre trace d’un lac… seulement un muret au premier plan !

– Une illusion spectaculaire de Hans Munker :

CorteX illusion Munker

Les barres rouges et violettes (en haut) sont en réalité de la même couleur. Comme les barres vertes et bleues (en bas).

– Pour compléter l’illusion de la tour qui penche :

CorteX illusion rails

Les rails ne pointent pas dans la même direction (apparemment !). Pourtant, ces deux photos sont parfaitement identiques…

Paréidolies

Quelques exemples de paréidolies.

CorteX pareidolie cheval

Que voyez-vous ?

CorteX pareidolie femme

Une femme en jean et… ?

CorteX pareidolie jeans

Un visage ?

CorteX pareidolie Jesus

Apercevez-vous le visage ?

Pour aller plus loin :

Un exemple de paréidolies décrit par Jérôme Bellayer :

http://www.unice.fr/zetetique/articles/JB_yeti_nain/index.html

Le blog de Richard Wiseman :http://richardwiseman.wordpress.com/blog-2/

– Une illusion en trois dimensions :

Illusion du dragon

Fichier pour réaliser le « Dragon » et deux sites qui proposent plusieurs versions de personnages à réaliser sur le même principe : opticalillusions et dragonillusioncolors

– 10 grandes illusions incroyables dont le dragon en version géante.

 

Atelier 12 – La cécité au changement

Déroulement

1/ On présente la vidéo « The original selective attention task » en indiquant que deux équipes (habillées en blanc et en noir) vont se faire des passes avec deux ballons de basketball : l’objectif est de compter le nombre de passes qu’effectuent les blancs : « Qui trouvera le score exact ? ».
Il faut insister : « c’est une tâche complexe, le silence est donc requis ».

2/ La vidéo est diffusée. On demande ensuite, sans laisser le temps aux commentaires, qui a vu : moins de 12 passes, 12, 13, 14, 15, 16, 17, plus de 17 – ce qui permet de montrer qu’il y a déjà une discordance dans les réponses. La bonne réponse est alors donnée (15) puis on ajoute « avez-vous vu quelque-chose d’étrange ? » puis « avez-vous vu un gorille passer au milieu de la scène ? ».

3/ On repasse la vidéo pour prouver la présence du gorille.

4/ Si vous savez que votre public connaît cette vidéo, qui date de 1999, on présente une deuxième vidéo datée de 2010 : « The Monkey Business Illusion » est basée sur le même principe. Personne ne devrait rater le gorille mais cette fois plusieurs changements dans la scène (sortie d’un personnage, couleur des rideaux) auront échappé à une majorité de personnes.

6/ Faisant croire que l’on change de sujet, on diffuse la vidéo « Color changing card trick » de Richard Wiseman. Effet garanti.

7/ On pourra, avec un groupe motivé, reproduire les deux expériences de cécité au changement suivantes :

– l’expérience de la bibliothèque,

– l’expérience de la porte, ou «door study».

Pour aller plus loin :

– Les travaux de DJ Simons : Simons, D.J. et Levin, D.T. (1997) Change blindness, Trends in Cognitive Sciences, 1(7), 261-267.

 

Atelier 13 – L’ami d’un ami m’a dit…

Plusieurs personnes se racontent, à tour de rôle, une histoire mystérieuse devant un groupe témoin qui contemple « en direct » les transformations apportées par chaque individu lors du récit de la même histoire.

Exemple de texte :

« Il y avait en 1762, dans un petit village de Prusse nommé Quarrey, un brave curé, l’abbé Hartmann, dont la vieille et bonne servante Angelica était une véritable perle. Levée à l’aube, couchée la dernière, elle faisait une cuisine délicieuse, cirait une fois par semaine les parquets, savait, comme pas une, laver et repasser, et réussissait à merveille les tartes et confitures. Elle vouait un véritable culte à son maître qu’elle soignait comme un enfant.
Mais un jour de novembre 1762, la bonne Angelica décéda d’une pneumonie. Naturellement, la peine de l’abbé Hartmann fut immense. Et c’est la mort dans l’âme qu’après avoir enterré la malheureuse Angelica, le curé engagea une nouvelle servante.
Celle-ci se nommait Frida et paraissait pleine de bonne volonté. Elle vint s’installer le 12 novembre au presbytère. C’est le lendemain qu’eurent lieu les premiers faits bizarres.
Ce jour-là, Frida se lève à l’aube. Elle descend à la cuisine et ce qu’elle voit la fige sur le seuil : la cuisinière est allumée, une soupe à la citrouille – le régal de l’abbé – est en train de mijoter doucement ; le carrelage a été lavé ; sur la table, des légumes sont épluchés.
Stupéfaite, elle entre dans la salle à manger pour préparer le feu. Inutile : les flammes dansent dans la cheminée, la pièce est déjà tiède. Qu’est-ce que cela signifie ?
Soudain, Frida devient rouge de confusion. Serait-ce Monsieur le curé qui, levé avant elle, aurait tout préparé pour lui faire honte ?
Elle entend justement son pas dans l’escalier. Elle se précipite :
– Excusez-moi, Monsieur le curé… C’est vous, n’est-ce pas, qui avez tout préparé ?
– Préparé quoi ?
– Mais…le feu, la soupe et les légumes que j’ai trouvés en me levant… Sans parler du carrelage que vous avez lavé…
– Moi ?! D’abord, ma bonne Frida, je ne sais rien faire de tout cela ; et puis, je viens juste de me lever… Allons, allons, vous n’étiez pas bien réveillée…
Et l’abbé s’en va dire sa messe. Quand il revient, il se met à table.
– Oh ! De la soupe à la citrouille ! Comment avez-vous deviné que c’était mon plat préféré ?
Frida baisse la tête :
– Je n’ai rien deviné, Monsieur le curé, puisque je vous ai dit qu’elle cuisait quand je suis descendue…
Le curé fronce les sourcils. Il se demande si sa servante a bien toute sa raison.
A ce moment, un bruit vient de la cour : quelqu’un est en train de tourner la manivelle du puits. Frida et le curé se précipitent et trouvent sur la margelle un seau rempli d’eau. La chaîne bouge encore.
Cette fois, l’abbé Hartmann est perplexe. Et il l’est bien davantage lorsqu’il apprend, une demi-heure plus tard, que son lit a été refait par des mains mystérieuses et qu’une pintade a été retrouvée sur la table de la cuisine, tuée, plumée, vidée, prête à être embrochée…
Alors Frida prend peur :
– Je ne vais pas rester ici, Monsieur le curé… Il y a un fantôme…
– Mais non, mais non, dit l’abbé Hartmann… Les fantômes n’existent pas…
Mais dans son for intérieur, il commence à se demander si son ancienne servante Angelica n’est pas pour quelque chose dans ces phénomènes étranges.
Au cours de la matinée, Frida, de plus en plus épouvantée, trouve la maison balayée, le bois coupé en bûches, le vin tiré. Quand elle veut préparer le repas, elle découvre le couvert mis, la pintade cuite à point, la salade préparée, du pain frais et une tarte aux poires toute chaude. Elle remonte alors dans sa chambre apeurée, fait ses affaires et quitte le presbytère en courant.
A partir de ce moment, l’abbé Hartmann va vivre des jours extraordinaires. « Quelqu’un » d’invisible fait sa vaisselle, prépare ses repas, lave et repasse son linge, bêche le jardin et fait le lit.
On raconte que ces phénomènes continuèrent jusqu’au jour où le roi de Prusse, Frédéric II le Grand, ordonna de raser le presbytère ainsi que tout le mobilier du curé pour le reconstruire dans une autre rue. Plus aucune manifestation ne se produisit et le curé dut engager une nouvelle servante. »

Extrait modifié de Des fantômes parmi nous, Guy Breton, Louis Powells, Ed. Robert Laffont, 1981, p.9.

Pour aller plus loin :

Véronique Campion-Vincent, Jean-Bruno Renard, Légendes urbaines. Rumeurs d’aujourd’hui, éditions Payot & Rivages, 1998.


Thème 4

Atelier 14 – L’effet Barnum

– « L’effet Barnum » (ou Forer) mis en scène par Lazarus :

http://www.lazarus-mirages.net/effet-forer

– Un extrait du film « Red lights » de Rodrigo Cortés (2012) qui présente l’experience de Bertram Forer.

– « L’effet Barnum » à tester en ligne.

Atelier 15 – Le bizarre est probable (1)

– Pour illustrer le tri des données, deux vidéos :

Des paniers de baskets impressionnants… mais combien de ratés ?

Lanceurs de canettes surdoués… ou de nombreux essais ?

Nous avons réalisé en collège (avec 3 bouts de ficelle et en moins de 40 minutes !) une petite vidéo « tri des données » pour reproduire un phénomène d’habilité extraordinaire…

Atelier 16 – Le bizarre est probable (2)

Le mythe du nombre d’or, un article de Jean-Paul Kirivine :

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article796

– Exemple d’une coïncidence historique décryptée :

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article83

 

Atelier 17 – L’effet puits

Un ensemble de ressources pour illustrer l’effet puits :

– Fichier (.doc) du générateur de phrases puits, modifiable pour imprimer des générateurs personnalisés. (nous serions heureux de proposer un fichier en Open source, si vous savez faire : contact@cortecs.org )

– Vidéo du spectacle de Franck Lepage « (In)culture », extrait sur la langue de bois.

– Georges Charpak, Henri Broch, Devenez sorciers, devenez savants, éditions Odile Jacob Poches, 2002, p.37.

– De nombreux générateurs de langue de bois sont en lignes sur internet. Quelques-uns ci-dessous :

http://g-langue-de-bois.fr/politique/generer_discours_langue_de_bois.php

http://www.presidentielle-2007.net/generateur-de-langue-de-bois.php

http://chrisferon.free.fr/technologies-langage/pipotron-politophore.php


Thème 5

Vidéos fantômes de l’atelier zététique du collège Champollion. Le groupe a réalisé une vidéo de chacune des catégories. Ce TP permet de se familiariser avec les trois catégories pour mieux les repérer

Atelier 18 – Les supports « truqués »

Exemple de matériel vidéo trouvé sur le net pour introduire et illustrer l’atelier sur les vidéos de fantômes « truquées »

Le fantôme de Singapour

– Explication du fantôme de Singapour

Le fantôme de Toronto

– Explication du fantôme de Toronto

– Liste de nombreuses vidéos et photos truquées

Atelier 19 – Les supports « mise en scène »

Exemple de matériel vidéo trouvé sur le net pour introduire et illustrer l’atelier sur les vidéos de fantômes « mise en scène »

Le fantôme d’une fillette dans un cimetière

– Explication du fantôme de la fillette dans un cimetière

L’effet Pepper’s ghost

Utilisation de l’effet Pepper’s ghost grandeur nature, par Derren Brown dans Science Of Scams

 

Vidéo d’explication pour réaliser une védéo de fantôme « Pepper’s ghost »

Vidéo d’explication pour réaliser une boîte maquette « Pepper’s ghost« 

 

Atelier 20 – Les supports « explications rationnelles »

Exemple de matériel vidéo trouvé sur le net pour introduire et illustrer l’atelier sur les vidéos de fantômes « explications rationnelles »

L’ange volant du parc de Cucuta (Colombie)

– Explication du fantôme du parc de Cucuta

D’autres ressources sur ce thème :

http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/orbs.html

http://zetetique.fr/

Jean-Eugène Robert-Houdin, Magie et physique amusante, Book-e-book, 2002.

 


Pour contribuer aux ressources du livret (films, images, documents, sites internet) n’hésitez pas à nous contacter :

contact@cortecs.org

Qui sommes-nous ?

Le CORTECS (Collectif de recherche transdisciplinaire esprit critique & sciences) est né en 2010 dans un triangle entre Grenoble, Marseille et Montpellier. Il a pour objectif central la transmission des divers aspects de l’esprit critique, la pensée critique ou sceptique (critical or skeptical thinking chez les anglophones), qu’on la nomme zététique, à la suite d’Henri Broch, hygiène préventive du jugement comme Jean Rostand, ou autodéfense intellectuelle à l’instar de Noam Chomsky. Conjointement, le collectif vise la mise en réseau de toutes les personnes étudiant ou travaillant sur un sujet relatif à l’élaboration, à l’usage ou à la diffusion de la pensée critique, quelle que soit leur origine disciplinaire et leur statut professionnel.

Contact et expertise : Que ce soit pour une expertise sur un sujet particulier, une remarque ou un commentaire sur nos travaux, ou tout simplement une question à nous poser, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse ci-dessus. Nous essayerons de vous répondre dans les plus brefs délais.
Par courriel : contact @ cortecs.org
Par courrier :
Collectif CorteX
Bibliothèque Universitaire de Sciences de Grenoble
BP 66
38402 Saint-Martin d’Hères Cedex

Foire aux questions

Cela s’écrit-il CORTECS ou CORTEX ?

Voir la réponse
Peu importe. CORTECS est le sigle réel, le X vient styliser tout ça et dans notre logo il y a même un ruban de Möbius, imprononçable – le ruban de Möbius (et de Listing, qu’on oublie souvent).

Le CORTECS est-il un collectif professionnel ?

Voir la réponse
Certain-es d’entre nous exercent l’enseignement de l’esprit critique à temps plein, et d’autres partiellement. Nous œuvrons cependant pour que nos activités soient rémunérées, afin que soit considéré à sa juste valeur l’apport social de l’enseignement de l’esprit critique. D’autre part, nous faisons attention à ce que nos membres n’aient pas d’activités professionnelles en dissonance avec leurs enseignements (industrie pharmaceutique pour les intervenant-es en santé ; armée pour celles et ceux causant d’impérialisme humanitaire, etc.). Aujourd’hui, nous sommes tous et toutes des professionnel-les, de l’enseignement, de la santé, de la recherche ou de l’éducation populaire.

Le CORTECS fait-il de la recherche ?

Voir la réponse
Notre collectif est essentiellement axé sur l’enseignement mais nous avons tout de même réalisé quelques travaux de recherche, notamment sur la kinésiologie ou encore l’ostéopathie crânienne. Afin de pouvoir avoir accès à des activités de recherche plus avancées, nous avons accepté la mission de l’Université Grenoble-Alpes d’élaborer une structure fédérative de recherche (SFR) appelée Pensée critique, validée en 2016 par le Ministère et en attente de son inauguration. Une fois cette phase de montage achevée, le CORTECS ne sera qu’un membre parmi d’autres des partenaires de cette SFR.

Quelle est votre préoccupation principale ?

Voir la réponse
Astrologues, radiesthésistes, défenseurs de la théorie de la terre creuse, créationnistes, contestataires du lien entre VIH et SIDA, climatonégationnistes, théologiens mais aussi politiques, médecins, journalistes, scientifiques et experts en tous genres, nombreuses sont les personnes qui affirment des choses sur la réalité, sur son passé, sur son avenir ou sur les moyens de la transformer. Parfois, ces affirmations peuvent s’avérer étranges, controversées ou même contradictoires entre elles. Pourtant, par nécessité ou par goût, il nous arrive de devoir évaluer la fiabilité de certains de ces discours, ce qui, en cas d’erreur, peut avoir des conséquences néfastes sur notre vie privée ou collective : choix en matière de santé, vie professionnelle ou comportements politiques. Malheureusement, il n’est pas possible d’être expert en tout et si l’on en croit différents travaux (Boy et Michelat, 1986 ; Boy, 2002) un niveau éducatif supérieur ne garantit pas une capacité d’analyse suffisante pour distinguer le vraisemblable du moins vraisemblable, voire tout simplement le vrai du faux. Cerise sur le gâteau, là où les médias devraient nous aider en proposant des contenus à haut degré de fiabilité, bon nombre d’entre eux opèrent une marchandisation de l’information en privilégiant l’immédiat et le sensationnel, au détriment de l’investigation longue et rigoureuse (Monvoisin, 2007). Sur la base de ce constat, nous pensons que la diffusion d’un ensemble d’aptitudes et de dispositions, d’outils et de savoir-faire que nous rangeons dans la catégorie générique d’esprit critique peut contribuer à favoriser des choix au maximum de la connaissance de cause.

L’esprit critique c’est quoi ?

Voir la réponse

L’esprit critique est une notion difficile à caractériser. Elle mêle un ensemble d’aptitudes et de dispositions permettant une analyse, un tri et une évaluation efficace des informations, de leurs sources, et des arguments invoqués pour soutenir telle ou telle affirmation. Être sceptique a priori sur les faits, tenter de distinguer le bon grain de l’ivraie en demandant des preuves solides et de qualité de ce que l’on nous affirme et douter raisonnablement sont quelques-uns des traits distinctifs de l’esprit critique.

Pour en savoir plus :
Pensée critique ? Esprit critique ? Un peu de théorie
Comment évaluer l’esprit critique ? Quelques pistes

Quelles sont vos activités principales ?

Voir la réponse

Outre les animations et événements de culture scientifique sur les campus et les conférences grand public, nous avons deux activités principales.

Les activités pédagogiques

  • Élaborer des ressources (articles, audios, vidéos, etc.).
  • Utiliser ce matériel critique dans des enseignements (formations, séminaires, ateliers, etc.) et des encadrements de stages ou de mémoires.
  • Mettre à disposition en libre accès des ressources d’enseignement consacrées à l’esprit critique toutes disciplines confondues.
  • Servir de plateforme pour mettre à disposition les ressources pédagogiques du réseau.

Au travers des différentes disciplines abordées, nous cherchons, notamment, à :

  • diffuser les bases d’une démarche scientifique rigoureuse : critères de distinction des affirmations de type scientifique d’affirmations de type non scientifique, protocoles expérimentaux (double-aveugle, randomisation des essais, échantillonnage le moins biaisé possible, validité statistique, prudence dans le jugement) ;
  • former au repérage des sophismes, des techniques d’argumentation fallacieuses, des impostures intellectuelles et des manipulations liées aux mésusages des données chiffrées ;
  • diffuser les outils de l’analyse critique des médias, faire prendre conscience des conséquences de la marchandisation de l’information sur la qualité des contenus et proposer des techniques de recherche alternatives ;
  • analyser les mécanismes de fabrique de l’opinion visant à justifier un ensemble de décisions politiques (entrée en guerre, lutte contre le terrorisme, mesures de santé publique) ;
  • sensibiliser aux mécanismes de persistance dans les croyances, et l’éventuelle dénégation des preuves produites : dissonance cognitive, spirales d’engagement, techniques de persuasion et de manipulation, etc.
  • remédier à la peur des chiffres en donnant des outils simples pour comprendre et analyser les statistiques dans le but de limiter la possible manipulation de l’opinion par le mésusage de données chiffrées ;
  • éduquer au repérage des intrusions idéologiques (suprématistes, colonialistes, sexistes, religieuses, racistes, etc.) dans les sciences et à la détection des postures philosophiques contradictoires avec le contrat laïc des sciences (spiritualismes, Natürphilosophie, New Age) ;
  • présenter l’histoire des fraudes et des impostures scientifiques, comme celle des théories fausses et du folklore scientifique.
  • favoriser une approche raisonnée de l’éthique en dés-intriquant les questions de faits ou de théories scientifiques, l’attribution de valeurs morales et les décisions politiques.

Les activités de recherche

Nos activités de recherche se sont formalisées avec la mise en place d’une fédération de recherche « Pensée critique » (FED4270) réunissant de nombreux laboratoires. Dans cette fédération, les sujets de recherche s’articulent autour de 3 axes.

  • Pensée critique & épistémologie
  • Pensée critique & pensées radicales extrêmes
  • Pensée critique & santé

Pour en savoir plus : https://pensee-critique.science

Nos activités et productions

  • Production de contenus d’enseignement, de formations ou d’interventions ponctuelles ou régulières.
  • Permanences physiques dans nos bureaux à Grenoble et Montpellier.
  • Encadrement de travaux d’étudiants (dossiers spécifiques, mémoires de Master, de Licence, co-encadrements de thèse).
  • Élaboration de protocoles expérimentaux et assistance méthodologique.
  • Comptes-rendus d’expertise sur des thématiques controversées.
  • Rédaction d’articles pour notre site ou pour des médias compatibles avec nos objectifs.
  • Publication d’articles dans des revues scientifiques.
  • Ouvrages (grand public et spécialisés).
  • Partage de ressources pédagogiques sur le site web.
  • Veille scientifique et documentaire.
  • Organisation de projections/débats, conférences, etc.
  • Communication avec le réseau collaboratif des personnes travaillant sur l’esprit critique.
  • Formation et assistance des personnes souhaitant travailler à la diffusion de l’esprit critique.

C’est une démarche politique ?

Voir la réponse

Afin d’éviter tout écueil type effet paillasson sur le mot « politique », disons en première approche que par « politisé » nous entendons au minimum :

  • qui se questionne ou est disposé à se questionner sur la dimension morale de ses actions (de toutes ses actions) ;
  • qui possède une volonté d’agir pour transformer nos systèmes sociaux et politiques ;
  • qui croit que l’état actuel de ces systèmes ne résultent pas d’un processus inexorable, d’un deus ex machina, mais résultent en partie de choix, qu’il aurait pu en être autrement et qu’il peut en être autrement (évidemment ce point est lié au précédent). Le scepticisme raisonnable moderne s’inscrit exactement dans cette visée.

En ce sens, notre démarche est politique avec les précisions que voici :

  1. nous ne considérons pas la diffusion de l’esprit critique comme une fin en soi, mais comme un moyen pour donner au maximum de gens plus de contrôle et de liberté de choix sur leur vie, privée comme publique et d’élargir leur champ des possibles ;
  2. même si nous sommes convaincus qu’elle contribue à la construction d’un monde meilleur, nous ne pensons pas que la diffusion de l’esprit critique puisse être la solution à tous les maux ;
  3. nous essayons de ne pas être « sélectifs opportunistes » quand nous appliquons notre esprit critique. Tous les systèmes de croyances doivent passer à la même moulinette, en particulier et surtout les systèmes implicites fondant nos comportements socialement et politiquement dominants (spécisme, impérialismes, néolibéralisme économique, âgisme, etc.) ;
  4. nous défendons que les problématiques éthiques puissent être abordées sous un angle rationnel et empirique à partir du moment où a été précisée la doctrine morale de référence (par exemple : maximiser le bien-être et minimiser la souffrance du plus grand nombre).

Pour en savoir plus :
Sur les stéréotypes dominants : Biologie, essentialisme – Nature, écologisme, sexisme, racisme, spécisme
Sur l’impérialisme humanitaire : Droit d’ingérence et impérialisme humanitaire : les rouages de la propagande de guerre
Sur l’impérialisme linguistique : Ressources critiques pour aborder les politiques linguistiques
Sur le néolibéralisme économique : Economie – Matériel critique pour élaborer le post-capitalisme

Comment peut-on contribuer ?

Voir la réponse

Il est possible de contribuer :

  • par vos retours d’expérience, en ayant testé du matériel pédagogique dans vos séquences d’enseignement ;
  • par vos analyses critiques de supports médiatiques (émission radio, TV, article de presse, etc.), avec une méthodologie transparente afin de pouvoir l’utiliser en classe ;
  • par des compléments en outillage critique et méthodologique ;
  • par des productions nouvelles de matériel – nous vous aiderons dans la limite du possible.

Peut-on vous faire des dons ?

Voir la réponse

Dans un souci de transparence, nous avons opté pour mettre en ligne nos liens d’intérêt financiers ou matériels.

Nous nous engageons à déclarer publiquement chaque année d’où provient l’argent que nous recevons à titre personnel ou pour l’association. Afin de garantir au mieux notre indépendance, nous refusons de manière systématique toute rétribution provenant des industries.

Nous n’avons en revanche pas tranché la question des dons anonymes privés, et c’est un vieux serpent de mer. Si vous avez des sous en trop, en attendant, achetez-nous des livres, et remplissez notre bibliothèque à destination des étudiants.

Peut-on vous prendre du matériel ?

Voir la réponse

Nous considérons que le contenu que nous produisons ne nous appartient que trop peu, puisqu’il est le fruit du partage de maints savoirs et de pléthore de contributions (en vertu de la loi de Stigler). Aussi considérons-nous comme illégitime le fait de s’approprier de manière exclusive des bouts de ce savoir commun. De plus, la possibilité que vous réutilisiez à votre guise ces connaissances ne nous prive d’aucune manière, si tant est que vous indiquiez la source originale. Bien sûr, nous sommes curieux et curieuses, alors si vous réutilisez notre matériel, cela nous fera toujours plaisir d’en être informés. Notons toutefois que cette licence n’entraîne aucune garantie ni aucune caution du CORTECS sur l’usage ou la déformation de ses contenus qui pourraient être faits.

L’ensemble du contenu qui est de notre fait est donc sous licence libre (CC BY-SA 4.0). En résumé, cette licence vous autorise à :

  • partager − Copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats.
  • Adapter − Remixer, transformer et créer à partir du matériel.

Selon les conditions suivantes :

  • attribution − Vous devez créditer l’Œuvre, intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées à l’Œuvre. Vous devez indiquer ces informations par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l’Offrant vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Œuvre.
  • Partage dans les mêmes conditions − dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l’Œuvre originale, vous devez diffuser l’Œuvre modifiée dans les mêmes conditions, c’est-à-dire avec la même licence avec laquelle l’Œuvre originale a été diffusée.

Pas de restriction complémentaire − Vous n’êtes pas autorisé à appliquer des conditions légales ou des mesures techniques qui restreindraient légalement autrui à utiliser l’Œuvre dans les conditions décrites par la licence.

Pour en savoir plus : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.fr

Quels sont vos liens d’intérêt ?

Consulter notre déclaration de liens d’intérêt collective

Voir nos déclarations individuelles

L’équipe du CorteX

Les anciens membres

Les stagiaires du CorteX

Ils et elles sont ou furent en stage ou en co-encadrement de mémoire avec le CorteX… et ont survécu !

Étudiant-es stagiaires exploité-es

Et en 2013 : Thibault Carel (L2 biologie) – Gestion des ressources CorteX

Étudiants Master Kinésithérapie de Grenoble

2012-2013 :

  • Charlotte Gandy – Sujet de recherche : la biokinergie (co-encadrement Nicolas Pinsault – Richard Monvoisin)
  • Yannick Ponsero – Sujet de recherche : la kinésiologie appliquée (co-encadrement Nicolas Pinsault – Richard Monvoisin)
  • Philippe-Antoine David – Sujet de recherche : critères d’adhésion des thérapeutes aux pseudomédecines (co-encadrement Nicolas Pinsault – Richard Monvoisin)
  • Nelly Darbois – Sujet de recherche : la fasciathérapie Méthode Danis Bois (co-encadrement Richard Monvoisin – Stéphanie Bernelle)
  • Thibaud Rival – Sujet de recherche : la micro-kinésithérapie (co-encadrement Nicolas Pinsault – Richard Monvoisin)
  • Gilles Guetemme, M1 VAE – Intérêt des massages par pressions manuelles sur la dépression (Co-encadrement Richard Monvoisin – Claudine Besson)

Étudiants Master philosophie de Grenoble

2011-2012 : François-Xavier Chaise – Sujet de recherche : discrimination & altérité (encadrement Richard Monvoisin)

Étudiants en premier cycle de sciences politiques Grenoble

2014-2015 : Gabriel Giraud – Sujet de recherche : le choc des civilisations, de Samuel Huntington (encadrement Clara Egger)

Étudiant en service civique

2012-2013 : Lucas Courgeon – Scientificité de la permaculture (encadrement Christophe André – Richard Monvoisin – Julien Peccoud)

Le réseau collaboratif CorteX

Il est composé des personnes ayant participé ou participant aux ressources qui se trouvent sur ce site, mettant à disposition leurs travaux, ou bien intervenant au nom du CorteX dans le cadre de formations ou conférences. Merci à eux !

Devenir collaborateur

Vous souhaitez soutenir notre action

Vous pouvez nous solliciter pour différentes formations, expertises, enseignements et aide à la conception de cours.

Vous pouvez également nous faire intervenir lors de conférences ou d’ateliers.

Vous pouvez en outre nous fournir de la matière, sous la forme d’écrits même juste ébauchés, de films, d’émissions de radio ou de TV, ou en faisant une veille médiatique lorsque vous remarquez un mésusage manifeste de la science, quelle que soit la discipline de départ.

Nous ne souhaitons pas être soutenus financièrement autrement que par nos prestations, ceci afin de garantir notre indépendance et prévenir tout conflit d’intérêt.


Vous souhaitez devenir contributeur du CorteX

Le CorteX est avant tout une aventure collective et fonctionnera d’autant mieux que nous serons nombreux-ses à partager nos ressources ; vous pouvez donc devenir dès à présent contributeur-trice du CorteX, que vous soyez enseignant-e, journaliste, pédagogue, chercheur-se, didacticien-ne, éducateur-trice ou simplement amateur-trice d’esprit critique, en produisant un article / document / audio / vidéo pouvant être utilisable par le reste du réseau.
En ce qui concerne les activités de cours, de formations et d’interventions publiques, l’équipe du CorteX ne s’étoffera que très progressivement suivant les sollicitations, alors n’hésitez-pas à créer des occasions pour nous faire intervenir.

Et en attendant, vous pouvez bien évidemment utiliser sans limitation les ressources en ligne – ce site est fait pour cela – à la seule condition de renvoyer vos publics vers leur source : vous leur donnerez ainsi l’opportunité de découvrir les travaux du réseau et, s’ils le souhaitent, de devenir contributeurs à leur tour.

Comment contribuer au CorteX ?

Il y a au moins quatre manières de contribuer :

  • comme enseignant : vous enseignez du contenu promouvant l’esprit critique ? Partagez vos ressources et venez piller les nôtres.
  • comme ressource : vous avez une expertise dans un domaine abordé par le CorteX ? Prévenez-nous.
  • comme chercheur : vous êtes en poste ou non, vous faites une thèse ou un dossier portant sur un de nos champs ? N’hésitez pas à nous en faire part.
  • comme veilleur : vous avez vu un documentaire ou lu un ouvrage pouvant contribuer à l’esprit critique ? Dites-le nous.Vous avez repéré un cas de dévoiement de la connaissance scientifique dans un média ? Informez-nous.

Ils/elles nous ont laissé prendre du matériel pédagogique

On les aime bien

Ils travaillent dans une même direction que la nôtre, font un travail de qualité et complémentaire à celui du CorteX pour la diffusion d’informations critiques. Nous ne sommes pas toujours d’accord, mais nous aimons leur démarche.

Associations & Collectifs

Structures universitaires

L’école de kinésithérapie de Grenoble – CHU Grenoble Sud Echirolles
Le DFI de Grenoble (ancien Centre d’Initiation à l’Enseignement Supérieur
Université Inter-Âge du Dauphiné
Le Laboratoire de Zététique de l’Université de Nice-Sophia Antipolis

Revues, SCOPS & entreprises

  • La revue Prescrire
  • Les Editions Matériologiques
  • Le Monde diplomatique
  • Le Monde Libertaire
  • Arrêt sur Image
  • Editions Agone
  • Editions Book-i-book.com
  • Blackmoon Productions

Celles et ceux sans qui rien n’aurait existé

Esprit critique & kinésithérapie : le nouveau cru est arrivé !

Comme chaque année, depuis 18 ans maintenant, l’école de kinésithérapie du CHU de Grenoble organisait sa journée de recherche (voir le programme et les résumés dans le livret journée recherche 2013). Cette année le CorteX (Richard Monvoisin et Nicolas Pinsault) a participé à l’encadrement de deux mémoires de recherche en lien avec ses thématiques critiques. Ces travaux, menés le plus rigoureusement et impartialement possible, ne manqueront pas d’alimenter les réflexions et discussions autour des thérapeutiques manuelles.
Bonne lecture

Le premier mémoire, fruit du travail de Philippe-Antoine David, porte sur le positionnement des kinésithérapeutes par rapport aux thérapies dites « alternatives » et s’intitule Kinésithérapeutes et thérapies alternatives : entre culture professionnelle et flou identitaire. On note le concours de Julien Lévy1, un sociologue contributeur du CorteX, aux manettes de la méthodologie de ce travail de recherche.

  • Le mémoire (en pdf actualisé le 22/07/2013 : DAVID. P)
  • Le poster (le pdf : Poster PA-DAVID)
  • La présentation orale (à venir)

Le second mémoire est signé Yannick Ponséro et s’intitule Effet de la stimulation des points réflexes neurolymphatiques sur l’extensibilité des ischio-jambiers. Ce mémoire est l’occasion d’examiner plus en détail les fameux points réflexes du Dr Franck Chapman.

  • Le mémoire (en pdf actualisé le 22/07/2013 : PONSERO. Y)
  • Le poster (à venir)
  • La présentation orale (à venir)

Pour tout détail, complément ou remarque :

  •  P.A. David ou Y. Ponséro via

R. Monvoisin – Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences (CORTECS) Bureau des Enseignements Transversaux – Département des Licences Sciences & Techniques  480 avenue Centrale Domaine Universitaire BP 53 – 38041 Grenoble cedex 9 – Monvoisin@cortecs.org.

ou N. Pinsault – Ecole de Kinésithérapie du CHU de Grenoble 19 avenue de Kimberley – BP 158 38431 Echirolles Cedex Tel : 04.76.76.89.41 NPinsault@chu-grenoble.fr

Nicolas Pinsault

1. Voir les contributions de Julien Lévy ici ou