Onus probandi, ou charge de la preuve (qui revient à celui qui prétend)

Faisons un petit exercice : veuillez s’il vous plaît fermer les yeux l’espace de deux secondes, là, maintenant. Puis rouvrez-les. Nous vous affirmons que le livre que vous tenez en main en a profité, pendant que vos yeux étaient fermés,… Continuer la lecture Onus probandi, ou charge de la preuve (qui revient à celui qui prétend)»