26 avril 2011, Chamonix – Conférence Guillemette Reviron aux JIES

Le groupe TRACES, Théories et réflexions sur l’apprendre, la communication et l’éducation scientifiques, organise les 31 èmes Journées Internationales de l’Education Scientifique sur L’idée de Nature dans l’éducation et la médiation scientifique.

Ca se passe à Chamonix du Lundi 25 Avril au Jeudi 28 Avril 2011 et cela s’adresse à tous les animateurs, chercheurs, médiateurs, journalistes, enseignants, formateurs, élus… qui ont envie de partager et confronter leurs visions de la Nature

Guillemette Reviron, membre du Cortecs, y intervient pour une conférence plénière le Mardi 26 Avril à 16h45 :
Le concept de nature, un pilier des argumentaires pseudo-scientifiques
 
 Après avoir analysé les différentes définitions du mot Nature telles qu’on les trouve abondamment dans les médias grand public ou les publicités, nous montrerons que les représentations qu’elles créent dans l’esprit du public se retrouvent non seulement dans certaines adhésions pseudo-scientifiques, mais surtout dans des catégorisations sociales dites “essentialistes”, où est postulée la “nature”, l'”essence” d’un individu pour le classer selon des critères racialistes ou sexistes. Des thérapies “naturelles” au retour vers la “nature”, de la nature de l’espèce humaine à l’essence de la féminité, nous verrons ainsi en quoi les concepts “naturels” sont des supports à des représentations scientifiquement fausses ou discutables, mais également vecteurs de certaines idéologies qu’on penserait disparues.

Nos exemples et nos matériaux seront tirés essentiellement de média et de publicités, vecteurs importants de la transmission de certaines idées reçues sur la nature, et nous nous demanderons si ce sont ces idées reçues qui alimentent les idéologies, ou les idéologies sous-jacentes qui assurent le succès des réclames. Notre conférence, ciblée sur des connaissances grand public a priori non scientifique (éducation populaire ou étudiants en début de parcours), se veut directement transposable à tout public, et proposera une gamme d’outils critiques scientifiques pour soulever le questionnement dans plusieurs situations.

Vous pouvez consulter le programme et les informations pratiques ici.