Août 2011 Le CorteX dans Sport & Vie (Richard Monvoisin)

altOn trouve dans le Sport et Vie n° 127 de juillet-août 2011 un article de Richard Monvoisin intitulé “Petit cours de zététique accéléré“.

Pourquoi Sport & Vie ? Parce que cette revue est une des très rares revues sportives à faire de l’analyse critique non seulement des pratiques, mais également des affirmations et allégations étranges qui jalonnent le monde sportif. Eric Bévillard, de l’Observatoire zététique, m’en avait souvent parlé. Sur demande, j’ai donc accepté de faire une introduction à la démarche zététique dans ce magazine grand public.
J’avoue que cet article a vécu quelques péripéties : ma première version allant être assez maladroitement retouchée et truffée de coquilles, je devrai quelque peu froncer le sourcil que j’ai épais pour que, bon an mal an, on éradique toutes les petites bêtises. Il aura fallu que je bataille aussi sur des affirmations péremptoires placées en légende d’image ou en titre de colonne, sans parler des images elles-mêmes, que je n’ai absolument pas choisies : je suis particulièrement tombé de ma chaise quand j’ai vu l’image d’introduction (un entraîneur mâle coachant une équipe féminine de Hand-ball ou de volley-ball russe) qui non seulement avait peu à voir avec la choucroute, mais entérinait un cliché sexiste que j’abhorre (voir ci-contre).
alt

Finalement, l’article n’a pas exactement la teinte, ni l’iconographie que je souhaitais. La plupart des erreurs incrustées ont été corrigées sur le fil, après maints allers-retours. Tout je crois – hormis cette satanée photo sexiste qui n’illustre en rien mon propos. Mais le jeu en valait peut-être la chandelle ? Dois-je accepter de voir mes textes remaniés si c’est la condition pour qu’ils soient lus dans une telle revue, qui détonne dans le milieu de la pratique sportive ? N’hésitez pas à me faire part de votre avis.

J’oubliais : dans le même numéro, Olivier Beaufays signe un très bel article que j’ai eu le privilège de relire et d’annoter avant publication. Il traite de la magnétothérapie. Merci de sa confiance. Et mercis amicaux à Eric Bévillard.

Richard Monvoisin