18 mai 2011, Fontaine (38) – Projection-débat Neuromarketing

Invités : Laurent Vercueil, neurologue, Nayla Farouki, philosophe, historienne des sciences, Jean-Hubert Étienne, enseignant en marketing à l’IDRA Grenoble et Laurence Serfaty, auteure-réalisatrice de documentaires. Midération :  Danielle Maurelle, journaliste.
Entrée libre 

Description en ligne :
Le neuromarketing applique les connaissances issues des neurosciences à la consommation de biens et de services, afin de mieux identifier les mécanismes cérébraux qui conditionnent notre décision d’achat. A l’aide de l’imagerie à résonance magnétique – IRM – les publicitaires tentent d’identifier les produits qui nous séduisent et ceux qui nous déplaisent.
Ainsi, il serait possible de créer une nouvelle génération de campagnes publicitaires, plus ciblées, de mieux comprendre les besoins du consommateur et ses mécanismes de choix, que ce soit dans une optique commerciale ou pour l’éclairer.
Doit-on craindre une véritable menace de manipulation du consommateur, ou la compréhension de notre subconscient permettra t’elle de mieux identifier nos besoins et connaître nos désirs?

Dommage pour le faux dilemme et la naiveté de cette fin de présentation.

Faux dilemme car il peut y avoir menace et identification de besoins.Naiveté parce que les besoins des individus sont facilement exprimés, alors que toute la base du neuromarketing consiste à “créer” de nouveaux besoins.

Moult questions que soulève ce débat.

Programme du festival ici

RM