Divers outils critiques dans Prison Break

En regardant la saison 1 de Prison Break, de Paul Scheuring j’ai fait 3 trouvailles exploitables à des fins critiques.


  •  1ère trouvaille, Darwin dans l’épisode 10 

Une mauvaise référence est faite à Darwin en ces termes :

« C’est Darwin qui gagne entre ces murs, pas Einstein… Darwin« . Puis « On dirait que c’est Darwin qui a gagné au finish, hein, Gueule d’ange« .

[dailymotion id=xm75mo]

Il s’agit bien entendu d’une mauvaise interprétation de la théorie darwinienne, qui ne postule pas que les plus forts gagnent, mais seulement que les plus adaptés à leur milieu engendrent une plus grande descendance. On retrouve ici la confusion avec ce qui est à tort appelé le « darwinisme social », théorisé par Spencer, et qui n’a finalement qu’un rapport très lointain avec le darwinisme.

  • 2ème trouvaille,  même épisode
C’est une anecdote journalistique : le héros utilise une méthode de recherche d’information quasi-zététique.

 

[dailymotion id=xm6ic2]
 
 
  • 3ème trouvaille, racisme ordinaire et moralisme politique dans l’épisode 11

Cet extrait est propice à l’analyse de ce qu’on appelle le racisme ordinaire : confusion mexicain et porto-ricain, amalgame latino, ensuivie d’une discussion moraliste sur les « fainéants de chômeurs » qui peut servir d’outil de discussion en sociopolitique :

[dailymotion id=xm6igo]
 

Vous voulez voir d’autres représentations fantaisistes des sciences dans les fictions TV ou cinéma ? C’est là.

Vous voulez en partager avec nous et traquer la pseudoscience à la télé ? Ecrivez-nous
 

Richard Monvoisin

Paul Scheuring