Astrologie : la fin des mystères – un incontournable de Serge Bret-Morel

cortex_serge_bret-morel

Serge Bret-Morel en action

Il est des gens qui ont des trajectoires aussi étonnantes que les plus surprenants objets de la  ceinture d’Edgeworth-Kuiper, allant jusqu’au-delà de Neptune. Serge Bret-Morel est de ceux-là. Astrologue devenu sceptique, il a publié un livre riche, étonnant, technique et pourtant plaisamment lisible, forgeant la critique de ce que furent pourtant ses primes amours : les liens entre les astres qui nous entourent et nos petites existences.

 

Il y avait bien quelques ouvrages, pour sceptiques intéressé-es, mais qui allaient de Charybde en Scylla : soit ils étaient trop complexes et calculatoires, soit ils étaient simplistes, et assénaient des tartes à la crème sur une discipline qui, comme l’écrit Serge, « fut » une science et mérite mieux. cortex_bret-morel_astrologie-la-fin-des-mysteresEt aucun ne faisait montre d’une telle connaissance interne du milieu. C’est surtout ce point qui m’a amené à lire ce livre alors que le sujet me paraissait être, pardon du jeu de mot, une vieille lune. Car si j’y ai appris un paquet de choses notamment sur la genèse de la mode des horoscopes, je voulais surtout lire en filigrane sa « déconversion » et comment il allait la traiter. Il est extrêmement rare qu’un spécialiste d’une pseudo-science soit capable d’une telle prouesse : tordre à ce point son cerveau au point de renoncer à ce qui fait son expertise, sans tomber dans la consonance cognitive bricolée de toute pièce. En plus de quinze ans à étudier ces sujets, je n’ai rencontré que deux ou trois personnes qui avaient été capables d’une telle ascèse intellectuelle, et me demande si j’en serais moi-même capable. Merci de cette production, et nous attendons la suite !

On peut largement compléter ses connaissances en surfant sur le site de l’auteur, nouvelle version, intitulé ASTROSCEPT.

RM