Sophisme – La pente savonneuse

CorteX_slippery_slope

Le sophisme est un raisonnement qui n’est logiquement correct qu’en apparence. Il se distingue des paralogismes dans le sens où il est volontairement fallacieux, conçu avec l’intention d’induire en erreur. Aujourd’hui, la pente savonneuse.

La pente savonneuse

« Développement abusif des conséquences, appelé aussi pente glissante, porte ouverte… »

Méthode : développer les conséquences négatives d’un argument de façon excessive. Le but est de réfuter cet argument en démontrant que si on l’accepte, alors on accepte également ses possibles conséquences négatives. Les conséquences risquées sont ainsi envisagées et présentées comme dramatiques, catastrophiques, écœurantes, immorales, etc. C’est une scénarisation focalisée sur des conséquences inadmissibles, de la sorte on ne peut pas y souscrire.

Exemples : 

  • Si l’humain descend du singe où va-t-on ? C’en est fini de la morale !
  • Si les distributeurs de préservatifs sont autorisés au lycée, on cautionne alors les rapports sexuels des jeunes. C’est l’incitation à la débauche, l’avènement de la bestialité !
  • Les thérapies cognitives, c’est la porte ouverte au Prozac et à la Ritaline pour les enfants.
  • Si les aides sociales sont étendues, cela va inciter les gens à ne plus rien faire et l’économie sera fragilisée. Les inégalités seront alors de plus en plus marquées. C’est risquer l’effondrement de notre système économique.
  • Mettre en doute le fonctionnement démocratique d’une société est la porte ouverte à l’anarchie et au chaos le plus total.
  • Régulariser les sans-papiers ouvrira inévitablement un appel d’air qui renforcera l’immigration irrégulière vers notre pays.

 Quelques exemples glanés de ci de là :

  • Le pasteur urugayen Jorge Márquez, dirigeant la Iglesia Misión Vida, dénonce fermement en février 2017 le lobby gay et la « ideología de género » (l’idéologie de genre), car elle autorise ou légitime les relations sexuelles avec les mineurs et avec les animaux.

Ces propos font l’objet d’une campagne de l’association internationale de la Libre Pensée et de l’Asociación Uruguaya de LibrePensadores.

  • Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, 28 janvier 2017 (retranscrite par le Canard enchaîné, 1er février 2017)

« Nous nous retrouverons donc embarqués dans la grande course folle des enfants commandés sur Internet, des chimères cochons-humains et des potentielles attaques massives de virus injectés dans nos ADN. Sans parler des hommes mis enceints par leurs femmes transgenres. Bienvenue en marche chez Emmanuel Macron ! ».

 

  • Nicolas Sarkozy, en février 2016, sur l' »affaire du paquet neutre »CorteX_Nicolas_Sarkozy (trouvaille de Franck Villard, de Chambéry)
  • Tareq Oubrou, imam de la Mosquée Al Houda à Bordeaux.CorteX_Tareq_Oubrou

Voici ces propos rapportés par Elisabeth Schemla :

« Dites-moi un peu maintenant avec quels arguments sérieux nous nous opposerons à la polygamie par exemple ? Nous avons mis le doigt dans un drôle d’engrenage ».

E. Schemla, Islam, l’épreuve française, Plon (2013).

  • Le Cardinal Philippe Babarin, archevêque de Lyon, en septembre 2012.CorteX_cardinal-barbarin

Le journaliste : « Pour vous la goutte d’eau ce serait l’adoption par des couples homosexuels ?« 

Réponse du Cardinal :

« Ce n’est pas la goutte d’eau…La question c’est qu’est-ce que c’est un mariage, le mariage c’est mot qui veut dire rempart pour permettre au lieu le plus fragile de la société c’est-à-dire une femme qui donne la vie à un enfant que toutes les conditions soient établies pour que ça se passe dans les meilleures possibilités. Après ça a des quantité de conséquences mais qui sont innombrables parce qu’après ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre, après un jour peut-être je sais pas quoi l’interdiction de l’inceste tombera. »

En vidéo :

ou voir ici.

  • Jacques-Alain Bénisti, député UMP, pendant un débat politique sur la CorteX_Jacques_Alain_Benistichaine LCP le 23 juin 2011 (trouvaille de Christophe Michel, alias Chrismich, de Chambéry, youtuber d‘Hygiène mentale)

« Si on commence a vouloir dépénaliser le cannabis, bientôt on légalisera le mariage homosexuel. A quand la dépénalisation du viol, voire la légalisation du viol ? »

En audio:

 

Bande-Dessinée de Bourgeon Les passagers du vent, T4 – L’heure du serpent.
alt

  • CorteX_jerome_lejeuneC’était en octobre 1988, au début de la mise sur le marché en France de la pilule RU-486 dite « du lendemain ». Jérôme Lejeune, fermement opposé à la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse, défend ici lors de l’émission Duel sur la Cinq l’interdiction de la commercialisation de cette pilule, avec moult sophismes : ici, une pente savonneuse.

« Toutes les règles d’utilisation dont on parle aujourd’hui passeront comme totalement inappliquées. Et ce qu’il va se passer, et ce qui est le danger redoutable c’est que des femmes qui se portent bien, qui sont enceintes, aient dans leur table de nuit trois comprimés, et le jour où elles auront un peu de déprime, où elles auront vomi parce que c’est le début de la grossesse, où elles seront déprimées parce qu’il y aura des difficultés, qui sera là, personne. Elles ouvriront le tiroir, prendront les trois comprimés dans la table de nuit et l’enfant sera perdu. Je dis que de proposer de mettre l’aiguille à tricoter chimique dans la table de nuit, de mettre l’avorteur disponible à tout moment est un danger redoutable pour toutes nos civilisations. »

 Notons aussi l’effet paillasson avec le terme « enfant » : « Elles ouvriront le tiroir, prendront les trois comprimés dans la table de nuit et l’enfant sera perdu. » Il s’agit en réalité d’un embryon (jusqu’à huit semaines d’aménorrhée, c’est-à-dire d’absence de règles menstruelles) ou d’un fœtus (de 8 semaines d’aménorrhée à la naissance), selon le stade d’avancée de la grossesse. Le mot enfant est en effet utilisé pour désigner un être humain dans les premières années de sa vie extra-utérine. En utilisant celui-ci, Jérôme Lejeune aggravait artificiellement la situation, transformant avortement en quasi-infanticide.
 
N’hésitez pas à nous envoyer vos perles !